16

Jui

Matagami, 16 juin 2017 — 

L’Administration régionale Baie-James tient à réitérer le fait que tout projet de développement situé sur le territoire de la Jamésie doit se faire en collaboration avec les communautés locales et que tout scénario d’exploitation doit tenir compte des intérêts des individus, entreprises et organisations qui sont établis dans notre région. L’Administration régionale Baie-James fait ce rappel en marge de la publication du rapport du groupe de travail Transports du Sommet économique régional du Saguenay — Lac-Saint-Jean publié le 12 juin dernier. Ledit rapport explique et illustre abondamment leur nouvelle stratégie régionale en matière de transport qui consiste essentiellement à mettre en place les infrastructures nécessaires pour venir puiser les ressources naturelles du Nord afin de les transporter vers le Saguenay - Lac-Saint-Jean et ultimement les transformer.

L’Administration régionale Baie-James se voit déçue de ne pas avoir été conviée à cette démarche unilatérale qui, bien qu’elle mentionne qu’elle doit se faire en collaboration avec les communautés visées, ne tient aucunement compte de la vision et de la stratégie régionale des Jamésiens. Le président, M. René Dubé, a tenu à préciser que : « tous sont bienvenus dans notre région, mais la condition de base est de venir y travailler en tenant compte du fait que nous y sommes et que nous voulons développer nos entreprises et nos collectivités ». Nous ne voulons pas être relégués au rôle d’observateurs du développement, mais bien être impliqués dans sa mise en œuvre !

M. Dubé a également mentionné que : « Le Plan Nord attire de nombreux investissements et nous comprenons que cela suscite de l’intérêt dans toutes les régions du Québec, mais que la démarche vise entre autres à consolider les communautés situées sur son territoire d’application et que c’est également pour cette raison que l’on ne peut nous ignorer. »

À propos de l’Administration régionale Baie-James

L’Administration régionale Baie-James agit au bénéfice des Jamésiens pour toute question relative au développement régional. À ce titre, elle est l’interlocutrice privilégiée auprès du gouvernement. Elle soutient la concertation des partenaires et, le cas échéant, donne des avis au ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Également, elle conclut des ententes avec les ministères et organismes gouvernementaux impliqués dans le développement régional, en vue d’exercer certains pouvoirs et responsabilités quant à la mise en oeuvre de priorités régionales et pour adapter les actions et les programmes gouvernementaux aux particularités régionales.

— 30 —

Source :  Madame Josée Bouchard, directrice générale
Administration régionale Baie-James
819 739-4111

 

Haut